Une façon innovante de parler d’un sujet encore actuel, le confinement.

Mettre en scène un modèle recouvert d’argile blanche.  Trois séries de cinq photos.

 

En début d’année 2021, durant le confinement, j’ai commencé à photographier, à mettre en scène un modèle.

 

Début d’une démarche visant à dénoncer, à relever, les ressentis, réactions, émotions auprès des jeunes.

Les sentiments d’injustice, d’isolement, d’abandon, d’angoisse extrême, allant des ados privés de tout contact physique avec leur amis, aux personnes âgées, confinées, parfois seules chez elles .

 

Depuis des années, mon support est l’argile, à cette occasion, blanche, en référence au deuil, à l’abnégation, au sacrifice, à la mort des droits et des libertés perdues.

 

 Ce travail a été réalisé, « en résidence » , au centre Culturel d’Ottignies Louvain La Neuve.